Logo SeaTech

Soutenance de thèse de Elias ERRAGRAGUY - Laboratoire LEAD



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Monsieur Elias ERRAGRAGUY

Doctorant au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement - LEAD, rattaché à l’école doctorale 509 « Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées », sous la direction de M. le Professeur émérite Jean-Louis Reiffers et M. le Professeur Bernard Paranque soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat en Sciences économiques, sur le thème suivant :

« L’ETHIQUE EN FINANCE : LE CAS DE L’INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE ET DE L’INVESTISSEMENT ISLAMIQUE »

Le vendredi 09 janvier 2015 à 14h00, à l’Université de Toulon, Campus Porte d’Italie, bâtiment Faron, salle FA 601

devant un jury composé de :

Résumé :

L’instabilité et le manque de régulation à l’origine des crises financières devenues cycliques ont été des facteurs propices à un questionnement sur l’éthique de la finance. Cette thèse se propose dans un premier temps de s’interroger sur l’épistémologie de la « science financière » et ses attributs normatifs. Cette interrogation nous a permis de mettre en avant les imbrications logiques qu’il existait entre démarche positiviste et posture normative avant de proposer une cartographie du référentiel éthique qui façonne le discours financier. Ce travail théorique a préfiguré les questionnements empiriques développés, dans le second volet de cette thèse, autour de la confrontation de deux référentiels éthiques et financiers distincts : l’Investissement Socialement Responsable (ISR) et de l’Investissement shariah¬-compatible (ISC). Nos travaux identifient leurs éléments de différenciation et les passerelles possibles entre ces deux déclinaisons de la finance éthique. Dans la première étude, après avoir pris en compte le profil stochastique de 24 indices domestiques, nous mesurons et identifions l’origine de leur performance respective. Les résultats confirment la meilleure résilience des indices ISC durant la crise des subprimes tout en soulignant l’influence du niveau de développement et d’intégration des marchés boursiers. La seconde étude empirique explore le lien de causalité entre les critères ISR et ISC en investiguant la relation entre la performance sociale d’une entreprise (PSE) et sa structure financière. Les résultats obtenus à partir d’un échantillon de 1745 entreprises américaines indiquent que seules les petites entreprises controversées (non-engagées dans une démarche RSE) ont plus systématiquement recours au financement par dette et sont donc plus susceptibles d’être exclues des portefeuilles ISC. La dernière étude mesure, à travers une démarche expérimentale, l’impact financier de la combinaison des critères ISR et ISC. Contrairement aux prédictions suggérées par la théorie du portefeuille, les résultats n’indiquent aucun effet négatif sur la performance dû à l’application conjointe de filtres islamiques et ESG.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Elias-ERRAGRAGUY-Laboratoire-LEAD.html - comweb@univ-tln.fr