Logo SeaTech

8e édition du concours RUN : le multimédia au service du patrimoine seynois



Parallèlement aux 9es journées scientifiques de l’Université de Toulon, l’UFR Ingémédia et le laboratoire I3M organisaient les 8es rencontres RUN. Un concours étudiant international autour de la création numérique. Cette année, le thème retenu était une exposition virtuelle sur les chantiers navals de La Seyne-sur-Mer.

Sa veste rouge et son jean bleu brut tranchent singulièrement avec le fond vert du plateau de tournage de Telomedia. Fiches en main, Anaïs Perreau avance à pas mesurés vers la caméra. Une fois, deux fois, trois fois… Il faudra plusieurs prises à l’étudiante de l’UFR Ingémédia, en master 2 spécialité ingénierie des médias en alternance, pour trouver le bon rythme de présentation. En coulisse, ses équipiers s’affairent sur leur projet Yesterday Once More : un voyage dans le temps au sein de l’atelier des turbines de La Seyne-sur-Mer. Ils parlent français, anglais ou portugais et chérissent les logiciels de traduction.

« Chacun d’entre nous est spécialisé dans un domaine et enrichit le projet de sa différence culturelle », apprécie Anaïs.

Orientations innovantes

Ils sont venus des universités de Lyon, Versailles, Cergy-Pontoise, de Chine, du Brésil, du Canada, de Tunisie et de Madagascar pour participer à la 8e édition des rencontres annuelles du Réseau international Universitaire de création Numérique (RUN). Organisé cette année du 20 au 25 avril, parallèlement aux 9es journées scientifiques de l’Université de Toulon (UTLN), ce concours RUN vise à créer des échanges entre étudiants, enseignants et universités membres du réseau, un partage de connaissances du numérique et du multimédia. Durant deux jours, une trentaine d’étudiants, réunis en 6 équipes mixtes provenant des différentes délégations, se sont affrontées autour de la création d’une exposition virtuelle des anciens chantiers navals seynois.

Revivre cette histoire à partir du sol ou à travers des applications de réalité virtuelle, plonger les spectateurs dans cet univers par le biais d’interfaces objets, d’espaces 3D ou de projections immersives dans le CAVE de Telomedia « ne sont que des illustrations de la créativité de nos étudiants, s’enthousiasme pour sa part Samy Ben Amor, directeur adjoint de l’UFR Ingémédia. Les orientations qu’ils ont choisies étaient très innovantes et originales. »

Présentés à Eric Marro, adjoint au maire de La Seyne-sur-Mer en charge de la culture, il s’est montré très satisfait des projets indiquant qu’ils pourraient ouvrir des pistes de réflexions et d’études de mise en valeur le patrimoine seynois.

Nouer des liens d’affaires

« Nous cherchons à préparer nos étudiants à travailler dans des environnements multiculturels parce que c’est ainsi que fonctionne aujourd’hui l’industrie de la création numérique, explique André Blanchard, président du réseau RUN. On espère que ces liens d’amitié qui se forgent au cours de ce concours se transformeront en lien d’affaires ».

A l’instar de la web-série créée en 2013, suite aux rencontres RUN dans laquelle un étudiant se réveillait chaque jour d’une nationalité différente. Tournée aux quatre coin de la planète elle était dirigée et coordonnées depuis Toulon, via internet.

« Une expérience enrichissante qui préfigure la production de demain, assure encore André Blanchard. Principalement dans l’industrie des jeux vidéos. »

Les trois projets primés sont :

Cette manifestation qui associe enseignement, recherche, production numérique et culture est un exemple a suivre en terme de collaboration internationale et une preuve du dynamisme de notre université et en particulier de l’UFR Ingemedia et du laboratoire i3m dans le domaine du numérique.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/8e-edition-du-concours-RUN-le-multimedia-au-service-du-patrimoine.html - comweb@univ-tln.fr