Logo SeaTech

Soutenance de thèse de M. Moussa Khoré TRAORE - Laboratoire LEAD



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Monsieur Moussa Khoré TRAORE,

Doctorant au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement - LEAD rattaché à l’école doctorale 509 « Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées », sous la direction de Monsieur Jean Claude VÉREZ, Maître de conférences – HDR, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat Sciences Economiques, sur le thème suivant :

« La gouvernance locale dans le secteur de l’éducation au Mali »

Le mercredi 13 mai 2015 à 10h00, à l’Université de Toulon, Campus Porte d’Italie, bâtiment Faron, salle FA601,

devant un jury composé de :

Résumé :

Cette thèse aborde la question de la gouvernance locale dans le secteur de l’éducation au Mali. Elle propose une analyse économique des mécanismes par lesquels les autorités publiques impliquent les acteurs locaux (collectivités territoriales, communautés, services décentralisés et déconcentrés de l’État, ONG…) dans la gestion et la prestation de services publics (éducation). Elle est structurée en trois chapitres, avec comme cadre d’analyse l’économie de l’éducation, l’économie du développement et l’économie institutionnelle.

Le premier chapitre donne un aperçu du système éducatif malien à travers quelques indicateurs clés (taux brut de scolarisation, taux net de scolarisation, etc.) et caractéristiques majeures dont les inégalités d’accès. Il mesure également le poids du secteur de l’éducation dans l’économie malienne en termes de dépenses publiques et analyse quantitativement et qualitativement l’offre éducative avant d’identifier les facteurs qui influencent la demande d’éducation des familles.

Le deuxième chapitre clarifie le concept de la gouvernance locale et son évolution notamment dans le secteur de l’éducation. Il analyse la gestion du système éducatif malien entre réforme et transfert de compétences et de responsabilités ainsi que les mécanismes de coordination et de coopération entre tous les acteurs. Il décrypte les logiques d’approbation de la gouvernance de l’éducation au niveau local grâce à une étude de terrain menée auprès des acteurs locaux dans la région de Kayes, de Koulikoro, de Ségou, de Sikasso et le district de Bamako.

Le troisième chapitre analyse les enjeux et les défis de la gouvernance locale comme stratégie de développement éducatif. Il apporte une contribution à la problématique de la gouvernance de l’éducation par les acteurs locaux, tant en matière d’offre éducative que de scolarisation des élèves au cours de la période 2004-2011. Ensuite, à travers une application économétrique des données de panel, il évalue les effets de l’amélioration de l’offre scolaire sur l’évolution des effectifs. Enfin, ce chapitre évalue le développement de l’éducation au niveau local (région) à travers l’indice de développement éducatif (IDE).

Au terme de notre réflexion, nous considérons que la gouvernance locale est un atout pour améliorer certains indicateurs éducatifs, notamment le taux d’accès, le taux de scolarisation, le taux de rétention scolaire, la couverture scolaire du pays etc. Pour autant, à elle seule, la gouvernance locale ne saurait satisfaire ou relever tous les défis éducatifs, tant dans leur dimension quantitative que dans leur dimension qualitative.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-M-Moussa-Khore-TRAORE-Laboratoire-LEAD.html - comweb@univ-tln.fr