Logo SeaTech

Soutenance de thèse de Oualid LAJILI - Laboratoire LEAD



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Monsieur Oualid LAJILI,

Doctorant au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement - LEAD rattaché à l’école doctorale 509 « Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées », sous la direction de M. le Professeur Philippe GILLES et de M. le Professeur Faysal MANSOURI, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat Sciences Economiques, sur le thème suivant :

"Libéralisation financière, ouverture politique et croissance économique dans les pays en voie de développement"

Le vendredi 22 mai 2015 à 10h00, à l’Université de Toulon, Campus Porte d’Italie, bâtiment Faron, salle FA701,

devant un jury composé de :

Résumé :

Cette thèse s’intéresse à l’étude de la relation entre l’ouverture financière et politique et la croissance économique dans les pays en voie de développement. En effet, réformes politiques et libéralisation économique étaient le mot d’ordre des instances financières internationales qui conditionnaient l’octroi des aides financières à l’application de certaines réformes en faveur de la démocratie, du respect des droits de l’Homme et de l’intégration à la sphère financière mondiale. Notre investigation empirique porte sur un échantillon de 108 pays en voie de développement entre 1984 et 2008 et fait appel aux techniques d’estimation de panel statiques et dynamiques et les nouveaux tests de causalité en panel hétérogène. Nos résultats, démontrent que la libéralisation financière en plus de son impact direct sur la croissance, agit positivement sur l’investissement, le commerce extérieur ainsi que la stabilité macroéconomique à travers une réduction de l’inflation. L’intégration financière favorise, aussi, le développement du secteur financier et du capital humain. Ailleurs, la démocratie, même si elle n’a pas d’impact direct significatif sur la croissance, semble influer positivement sur celle-ci de manière indirecte à travers le canal du commerce extérieur mais aussi du développement financier et la promotion du capital humain. Ailleurs, l’instabilité politique affecte négativement le développement économique de manière directe mais aussi de manière indirecte en diminuant les investissements et le commerce avec l’extérieur et en augmentant l’inflation. Finalement, nos résultats suggèrent l’existence d’une relation de causalité bidirectionnelle entre l’intégration financière et la démocratie. Cependant, la relation entre ouverture financière et stabilité politique est plus spécifique et dépend des caractéristiques régionales des pays.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Oualid-LAJILI-Laboratoire-LEAD.html - comweb@univ-tln.fr