Logo SeaTech

Soutenance de thèse de Laura BRAUD - Laboratoire PROTEE



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Mademoiselle Laura BRAUD,

Doctorant au laboratoire PROTEE, rattaché à l’école doctorale 548 « Mer et Sciences », sous la direction de Messieurs Jean-Michel MAIXENT, Professeur des Universités - HDR et Joël-Paul GRILLASCA, Professeur des Universités - HDR, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat en Physiologie, sur le thème suivant :

« Effets lipotropes des molécules antioxydantes du thé (Camellia sinensis) »

Le lundi 07 décembre 2015 à 14h00, à l’Université de Toulon, Campus de la Garde, bâtiment K, Amphi K20

devant un jury composé de :

Résumé

La stéatose hépatique non-alcoolique (NAFLD) est l’affection hépatique chronique la plus fréquente à l’heure actuelle dans le monde industrialisé car fortement liée au développement du syndrome métabolique et des dyslipidémies associées. À ce jour, les mécanismes de la pathologie restent mal définis et les moyens thérapeutiques disponibles ont une efficacité modérée. Des études épidémiologiques ont rapporté un effet bénéfique de la consommation de thé pour lutter contre les désordres hépatiques et les facteurs de risque cardiovasculaires tel que la dyslipidémie. Cependant, les mécanismes par lesquels le thé atténue la stéatose hépatique et la dyslipidémie restent méconnus. Par conséquent, l’objectif de ce travail de thèse était d’évaluer les effets et les mécanismes d’action d’un mélange de thés vert, oolong et Pu-erh, le thé Hao Ling, sur la NAFLD et la dyslipidémie, à travers deux approches, l’une sur modèle cellulaire et l’autre sur modèle animal. Les résultats ont permis de mettre en évidence que le thé Hao Ling permettait de diminuer la lipogenèse hépatique in vitro et in vivo et ainsi d’atténuer la stéatose induite par un régime hyperlipidique et riche en saccharose chez le rat Wistar. Nous avons observé que ce thé permettait d’améliorer le profil lipidique sanguin en augmentant le taux de HDL plasmatique. Nous avons également pu mettre en évidence que le thé possédait des propriétés antioxydantes et hépato-protectrices permettant de lutter contre un inducteur de stress oxydant in vitro et de diminuer la peroxydation lipidique in vivo. Enfin, nous avons démontré que le stress oxydant per se entrainait une accumulation de lipides intracellulaires sur hépatocytes isolés et que le thé, grâce à ses propriétés antioxydantes, prévenait ce phénomène. Le thé Hao Ling constitue une bonne approche nutritionnelle dans la prévention de la NAFLD et dans le maintien du rapport LDL-Cholestérol/HDL-Cholestérol.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Laura-BRAUD-Laboratoire-PROTEE.html - comweb@univ-tln.fr