Logo SeaTech

[PORTRAIT] Dorine Liccia : À livre ouvert



« Une bibliothèque, c’est le carrefour de tous les rêves de l’Humanité (Julien Green) ». En service civique à la BU de l’Université de Toulon, Dorine s’est attachée à ce que les étudiants trouvent leur chemin.

Si tu devais résumer ton expérience en un mot, lequel serait-ce ?

Deux mots me viennent à l’esprit : formateur et rocambolesque. Et selon moi, l’un ne va pas sans l’autre : c’est parce que cette année a été riche en rebondissements qu’elle a été très formatrice. Le Service Civique a été pour moi une réelle plus-value dans mon expérience professionnelle, à mille lieues des emplois saisonniers que j’avais décrochés la plupart du temps et des emplois étudiants que j’avais effectués à l’Université durant mes deux années de Master.

Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

En m’intégrant toute une année à la Bibliothèque Universitaire, j’ai pu apporter ma pierre à l’édifice en défendant mes idées. Ma tutrice Sandra, et mes collègues, m’ont toujours porté beaucoup d’intérêt que ce soit dans mes points de vue ou mon bien-être. Ils m’ont très souvent apporté leur soutien, leur expérience professionnelle et humaine. Et je les en remercie encore aujourd’hui !

Mais tout n’a pas toujours été rose. Une des choses les plus importantes que j’ai pu apprendre durant cette année, ce sont les difficultés qui font partie intégrante du monde du travail. J’ai surtout appris que je ne pouvais pas passer outre les règles.
L’université est un établissement complexe régit par énormément de règles et de restrictions (budgétaire, organisationnelle, hiérarchique…). Il est impossible de faire sans. C’est ce qui a été le plus difficile pour moi : j’ai un tempérament relativement direct. Mais devoir se contraindre à toutes ces règles a été plutôt formateur : j’ai appris à écouter, ne pas tout rejeter en bloc, prendre le temps de la réflexion sur certaines idées émises en réunion, à manier l’organisation complexe d’une entreprise. C’est essentiel lorsque l’on travaille en équipe. J’ai également réalisé que j’avais besoin de plus de liberté.

En fait, j’ai tout simplement appris davantage sur moi-même, ma personnalité, le type d’emploi qui pouvait me correspondre et celui au contraire qui ne me convenait pas.

Quels projets as-tu menés cette année ?

Avec les deux services civiques affiliés à la vie étudiante nous avons pu mettre en place plusieurs projets tels que les "Sharing Moments" : des moments d’échanges pour les étudiants durant lesquels un pays était mis à l’honneur. Mais également et surtout, nous avons organisé le premier Bal du Printemps de l’Université. Je pense que c’est d’ailleurs le projet qui m’a le plus plu ! Le fait de créer un évènement, de voir les gens apprécier le moment, s’amuser, profiter et être « la personne de l’ombre qui a permis tout cela » est ce qui me fait le plus vibrer et ce qui me motive ! L’évènementiel est un domaine qui me correspond car il regroupe tout ce que j’aime : organiser, mettre en place des idées, créer des choses, être au cœur même d’un évènement, gérer les aléas…

Pour ce qui est des projets inhérents à la BU, je me suis occupée des cours de méthodologie à la recherche documentaire destinés aux étudiants de première année. C’est une sorte de découverte de la bibliothèque, de son fonctionnement et de son utilisation. En début d’année scolaire c’était tous les jours et toute la journée, puis au second semestre les cours était moins réguliers : 2 jours par semaines environs. Dans tout ça je ne compte pas les préparations des cours, des devoirs, des contrôles et les corrections qui s’en suivent. J’ai en réalité endossé le rôle d’une enseignante le temps d’une année scolaire et j’ai beaucoup aimé cela.

J’ai aussi géré et développé le Facebook de la BU, accueilli les artistes des différentes expositions organisées tout au long de l’année et je me suis occupée de la logistique des « Rdv du Mardi » du café BU.

Bref, je dirais que j’ai eu une année très remplie, riche en découvertes, en rencontres, en projets...



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/PORTRAIT-Dorine-Liccia-A-livre-ouvert.html - comweb@univ-tln.fr