Logo SeaTech

Soutenance de thèse de Inès TROJETTE - Laboratoire LEAD



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Madame Inès TROJETTE

Doctorante au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement (LEAD - EA 3163) rattachée à l’école doctorale 509 « Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées », sous la direction de Monsieur Maurice CATIN, Professeur émérite et Madame Alexandra SCHAFFAR, Maître de conférences-HDR, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat Sciences Economiques, sur le thème suivant :

« CROISSANCE, EFFET ET ATTRACTIVITÉ DES INVESTISSEMENTS DIRECTS ÉTRANGERS : LE RÔLE DES INSTITUTIONS »

Le mercredi 7 décembre 2016 à 10h00 à l’université de Toulon, Campus Porte d’Italie, bâtiment BAOU, salle BA 710,

devant un jury composé de :

Résumé :

La présente thèse a pour objectif d’analyser le rôle des institutions sur la croissance économique, et notamment sur l’attractivité et l’effet des investissements directs étrangers (IDE). Pour cela, nous avons utilisé douze indicateurs de mesure de la qualité des institutions et testé leurs effets en retenant un échantillon important de pays développés, en voie de développement et en transition. Notre démarche se décline en trois chapitres.

Le chapitre 1 est consacré à l’évaluation de l’effet direct des institutions sur la croissance économique en fonction du niveau de développement des pays étudiés. Les résultats montrent que la qualité des institutions a un effet plus important sur la croissance dans les pays à revenu intermédiaire, en particulier la stabilité politique et la lutte contre la corruption. Pour les pays à revenu élevé le facteur le plus déterminant est le respect des lois et des contrats.

Le chapitre 2 analyse l’effet indirect des institutions sur la croissance à travers les IDE. Les résultats mettent en évidence l’existence des seuils institutionnels qui conditionnent l’effet des IDE sur la croissance selon la situation géographique et le niveau de développement des pays. Il ressort notamment que la lutte contre la corruption et l’amélioration de la démocratie sont les canaux à travers lesquels les IDE favorisent la croissance dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient et d’Asie, la stabilité du gouvernement et le respect des contrats étant les plus importants dans les pays d’Europe et d’Amérique.

Le chapitre 3 s’intéresse à l’effet de l’ouverture financière et du développement financier sur l’attractivité des IDE en mettant en évidence le rôle des institutions. Les résultats montrent que pour les pays qui ont libéralisé leur compte de capital, l’entrée d’IDE est plus importante lorsqu’ils disposent d’une bonne qualité institutionnelle. De la même manière, l’attractivité des IDE est favorisée par le passif liquide des banques et les crédits au secteur privé, mais il est moindre pour les pays dotés d’importantes ressources naturelles. Les résultats soulignent l’existence d’un seuil institutionnel à partir duquel le poids de la capitalisation boursière et des titres échangés en bourse favorisent l’attractivité des IDE.

La confrontation des résultats des chapitres 2 et 3 permet d’avancer que le seuil institutionnel à travers lequel le développement financier améliore l’attractivité des IDE est plus élevé que le seuil à travers lequel les IDE impactent la croissance. Dans les pays en développement en particulier, la qualité des institutions constitue une contrainte plus sévère en termes d’attractivité qu’en termes d’effet des IDE sur la croissance.

Abstract :

This thesis aims to investigate the role of institutions on economic growth, specifically through the attractiveness and the impact of Foreign Direct Investment. For this, we use twelve measures of the institutional quality and we test their effects using a set of developed, developing and transition countries. Our approach is divided into three parts.

Chapter 1 analyzes the direct effect of institutions on economic growth by level of development of countries. Results show that the quality of institutions has a greater effect on growth in middle-income countries, particularly the effects of political stability and fighting against corruption. For high-income countries, the most important factors are respect of laws and contracts.

Chapter 2 examines the indirect effect of institutions on growth through FDI. Results highlight the existence of institutional thresholds that condition the effect of FDI on economic growth by countries and by level of income. It appears that fighting against corruption and improving democracy are the mechanisms through which FDI promotes growth in the MENA and the Asia group, and through the respect of contracts and government stability in the Europe and the America group.

Chapter 3 assesses the effect of financial openness and financial development on the attractiveness of FDI by highlighting the role of institutions. Results indicate that countries that have opened their capital account have received more FDI inflows and the effect is higher in countries with good institutional quality. Similarly, FDI attractiveness is enhanced by liquid liabilities and credit to the private sector but is lower in natural resouce endowed countries. The results highlight that countries are able to attract FDI through stock market capitalization and traded only above an institutional threshold.

We highlight in this thesis that the institutional level through which financial development impact the attractiveness of FDI is higher than the institutional level through which FDI contributes to growth. In the developing group, the quality of institutions is an important constraint in term of attractiveness than in terms of the effect of FDI on GDP growth.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Ines-TROJETTE-Laboratoire-LEAD.html - comweb@univ-tln.fr