Logo SeaTech

Soutenance de thèse de Abou Moussa DIENG - Laboratoire LEAD



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Monsieur Abou Moussa DIENG

Doctorant au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement (LEAD - EA 3163) rattaché à l’école doctorale 509 « Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées », sous la direction de Monsieur Maurice CATIN, Professeur émérite à l’Université de Toulon et Monsieur Saïd HANCHANE, Professeur à l’Université Polytechnique Mohamed VI, EGE de Rabat, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat Sciences Economiques, sur le thème suivant :

« Les performances scolaires en Afrique australe et orientale : disparités régionales et facteurs déterminants »

lundi 03 juillet 2017 à 14h00 à l’Université de Toulon, Campus Porte d’Italie, bâtiment COUDON, salle CO 315,

devant un jury composé de :

Résumé :

L’objectif de ce travail est d’analyser les déterminants des inégalités de performances scolaires de 56 392 élèves en fin de cycle primaire dans 2 603 établissements scolaires situés dans 647 districts des 12 pays d’Afrique australe et orientale (Afrique du Sud, Botswana, Kenya, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Ouganda, Swaziland, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe) à partir de la troisième enquête de 2007 du Consortium de suivi de la qualité de l’éducation en Afrique orientale et australe (SACMEQ III). Le travail s’articule autour de trois chapitres. Il s’agit d’étudier, dans le premier chapitre, l’influence des caractéristiques individuelles de l’élève et de l’école sur les performances scolaires, ainsi que le rôle important des caractéristiques régionales. Dans le deuxième chapitre, nous cherchons à analyser comment l’inspection des établissements scolaires et leur accessibilité par rapport au domicile des élèves agissent sur l’efficience scolaire. Le dernier chapitre propose d’étudier les facteurs socio-économiques et les conditions de scolarité déterminant les performances et les inégalités scolaires entre les filles et les garçons, compte tenu de leurs origines socio-économiques. Pour ce faire, nous avons utilisé différentes approches économétriques, à savoir une modélisation multiniveau dans le premier chapitre, un modèle de frontière non paramétrique dans le chapitre deux et un modèle d’économétrie spatiale dans le chapitre trois. Les résultats montrent que les acquis des élèves, l’efficience des établissements et les inégalités scolaires entre les filles et les garçons sont très hétérogènes en Afrique australe et orientale. Les résultats révèlent que les élèves qui enregistrent des scores relativement élevés sont situés dans les régions urbaines riches et ayant accès aux moyens de transport. De profondes inégalités scolaires existent du fait de la carence de transports, d’infrastructures routières, éducatives et de santé particulièrement pour les districts situés en milieu rural et dans les quartiers pauvres des grandes villes. Il est également montré que les variables touchant les missions d’inspection des écoles, l’utilisation de la langue d’instruction à la maison et la sécurité dans le milieu scolaire jouent un rôle important dans la réussite des élèves. Les résultats obtenus permettent une meilleure compréhension du système scolaire dans ces pays.

Abstract :

The objective of this work is to analyze the determinants of inequalities in the school performance of 56 392 pupils at the end of primary school in 2 603 schools located in 647 districts in 12 countries of Eastern and Southern Africa (Botswana, Kenya, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibia, Swaziland, Tanzania, Uganda, Zambia and Zimbabwe) based on the third 2007 Southern and Eastern Africa Consortium for Monitoring Educational Quality (SACMEQ III) survey. The work is structured around three chapters. The first chapter studies the influence of individual characteristics of the student and the school on school performance, as well as the important role of regional characteristics. In the second chapter, we seek to analyze how the inspection of schools and their accessibility by students affect the efficiency of schools. The last chapter proposes to study the socio-economic factors and schooling conditions affecting performance and inequalities in access between girls and boys, taking into account their socio-economic backgrounds. To do this, we used different econometric approaches, namely a multilevel model in the first chapter, a non-parametric frontier model in chapter two, and a spatial econometric model in chapter three. The results show that the achievements of pupils, the efficiency of institutions and inequality in access to school between girls and boys are highly heterogeneous in Southern and Eastern Africa. The results also indicate that the students who registered relatively high scores are located in rich urban areas with access to the means of transportation. Moroever, deep inequalities in schooling exist due to deficiency of transportation, road infrastructure, educational and health conditions particularly in districts located in rural areas and in poor neighborhoods in large cities. We also show that the variables affecting school inspection missions, the use of the teaching langage at home and security of the school environment play an important role in student success.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Abou-Moussa-DIENG-Laboratoire-LEAD.html - comweb@univ-tln.fr