Logo SeaTech

[CP] MétaSUD : structurer la filière métabolomique dans la Région Sud



Les 12 et 13 juin, une centaine de scientifiques et d’acteurs socio-économiques de la région sont attendus à l’Université de Toulon pour deux journées d’études autour de la métabolomique. Une discipline scientifique couvrant un large domaine d’applications : médecine, agriculture et agronomie, environnement, art… Une plateforme régionale dédiée (MétaboMed) pourrait voir le jour pour répondre à une demande croissante.

L’étude des métabolites - de petites molécules présentes à toutes les échelles des systèmes biologiques – permet de comprendre l’adaptation des systèmes étudiés à leur environnement. La métabolomique est applicable à presque tous les domaines du vivant : médecine (biomarqueurs, pronostics, diagnostics), pharmacologie (impact des médicaments, développement de nouvelles molécules thérapeutiques, effets secondaires), agriculture et agronomie (impact des sols et du climat, études des polluants et herbicides), environnement (pollution, développement d’espèces envahissantes), nutrition humaine et animale…

Les 12 et 13 juin, l’Université de Toulon organise les journées régionales de la métabolomique : MétaSUD. Une centaine de scientifiques des quatre universités et d’organismes de recherche (CNRS, INRA, CEA et INRS), mais également un public de non spécialistes sont attendus pour échanger, s’initier, se former et se perfectionner.

Des universitaires et industriels se retrouveront également pour poser les jalons de la création d’une plateforme régionale performante destinée à structurer la filière et répondre à une demande croissante des acteurs économiques de la région : MétaboMed.

La métabolomique constitue non seulement un atout pour impulser une dynamique d’innovation dans des filières prioritaires régionales (la santé, l’agriculture, l’agro-alimentaire et les cosmétiques) mais elle pourra également s’imposer comme un outil de choix dans des domaines tels que l’étude de l’impact environnemental des activités humaines au niveau des écosystèmes marins ou le développement des biotechnologies bleues.

Depuis 2014, des écologues et biochimistes du laboratoire MAPIEM (UTLN) développent cette approche dans le cadre de plusieurs projets de recherche sur les biofilms marins. Ils ont notamment participé au montage d’une plateforme dédiée à l’étude de la biodiversité marine, conjointement avec les laboratoires IMBE (AMU), ICN (UNS), l’Institut écologie et environnement du CNRS et la Fondation Total.

MétaSUD
12 et 13 juin
Université de Toulon - Bâtiment M et SeaTech – campus de La Garde/La Valette



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/CP-MetaSUD-structurer-la-filiere-metabolomique-dans-la-Region-Sud.html - comweb@univ-tln.fr