Logo SeaTech

Soutenance de thèse de Mme Aurore LAFABRIER - Laboratoire MAPIEM



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que Madame Aurore LAFABRIER, Doctorante au laboratoire MAPIEM - Matériaux Polymères Interfaces Environnement Marin - EA 4323 rattaché à l’école doctorale 548 « Mer et Sciences », sous la direction de M. Jean-François CHAILAN, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat en chimie, sur le thème suivant :

« Étude de l’adhérence de revêtements poudre appliqués sur substrats composites à matrice polymère »

Le mardi 11 mars 2014 à 10h00, à l’Université de Toulon, Campus de la Garde, bâtiment X, amphi. X 300,

Composition du jury :

Résumé :

Sur de nombreuses structures et produits, l’étape de mise en peinture garantit une protection de base et assure l’esthétique du produit final. Cependant, l’arrivée de nouvelles directives visant à réduire les sources de rejets majoritaires de Composés Organiques Volatiles (COV) incite les industriels à s’orienter vers des technologies alternatives aux peintures solvantées classiques, telles que les peintures poudres. Dans le cas d’un substrat composite à matrice organique, cette substitution implique de lever des verrous technologiques particuliers et, en conséquence, de répondre à des questions scientifiques spécifiques.

Ce travail de thèse vise ainsi à maîtriser l’adhérence et à comprendre les phénomènes d’adhésion des peintures poudres sur des substrats composites à matrice organique, d’un point de vue physico-chimique. Notre travail s’est articulé autour d’une peinture poudre possédant deux teintes et de deux substrats dont l’un possède une résine thermodurcissable (époxy) et l’autre une résine thermoplastique (PEEK).

Dans un premier temps, nous avons analysé l’influence des conditions de mise en œuvre sur l’interface substrat époxy/revêtement, afin de déterminer quel procédé favorise le plus l’adhérence entre la méthode "fond de moule" et l’application directe. Nous nous sommes, ensuite, intéressés à la durabilité de ces systèmes revêtus lors d’un vieillissement hygrothermique. Enfin, nous avons étudié l’effet des traitements plasmas atmosphérique et basse pression sur l’adhérence entre le revêtement poudre et le substrat à matrice PEEK.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Mme-Aurore-LAFABRIER-Laboratoire-MAPIEM.html - comweb@univ-tln.fr