Logo SeaTech

Etudes à l’étranger



L’Université de Toulon a établi des partenariats vous permettant d’effectuer une période d’études à l’étranger sur un semestre ou une année.

Vous avez la possibilité de sélectionner une à trois université(s) partenaire(s) parmi la liste se trouvant sur notre carte des accords (Europe / hors Europe confondus).

Dans le cas où le pays de destination aurait mis en place ou serait amené à mettre en place des mesures d’entrée sur le territoire induisant des frais supplémentaires (liés à des tests, ou à une quarantaine obligatoire...), les frais seront à la charge de l’étudiant(e), à qui il appartiendra également d’obtenir les informations actualisées sur la procédure à suivre et les dispositions à prendre

Veuillez noter que l’enregistrement de votre mobilité à l’international est obligatoire. Pour cela, vous devez compléter la Déclaration Préalable à la Mobilité Internationale (DPMI), celle-ci doit être signée par votre enseignant référent de mobilité et envoyée au SRI : sri univ-tln.fr

  

Erasmus+ (Europe)

Ce programme ERASMUS+ (Europe) vous permet d’effectuer un séjour d’études d’une durée de 3 mois à une année universitaire dans un établissement d’un autre pays de l’Union européenne ainsi qu’en Islande, Norvège, Suisse, Croatie, Turquie et au Liechtenstein.

Dans le cadre du programme Erasmus+ études, les étudiants peuvent effectuer une ou plusieurs périodes d’études à l’étranger d’une durée de 3 à 12 mois maximum par cycle.
Il est possible de combiner et de cumuler vos mobilités études Erasmus+ et vos mobilités stage Erasmus+ mais leur durée totale ne doit pas dépasser 12 mois par cycle (licence, master, doctorat).

Au préalable, un accord doit avoir été conclu par un enseignant de votre composante et dans votre discipline avec une université de l’un de ces pays. Consultez la carte des accords Erasmus +.

Conditions

Avantages

Comment candidater à une mobilité Erasmus + ?

  1. Consulter la carte des accords Erasmus + (Europe)
  2. Prendre contact avec le référent Relations Internationales de sa composante et de sa filière (cf liste des référents).
  3. Avant le 31 janvier pour une mobilité au S1 ou S1+S2, avant le 15 octobre pour une mobilité au S2 : candidater auprès du référent Relations Internationales de sa composante qui fera une pré-sélection des étudiants. Il est recommandé d’émettre plusieurs vœux.
    La pré-sélection porte sur le niveau académique des candidats, leurs connaissances linguistiques et leur motivation. Elle se fait sur dossier (un CV, une lettre de motivation, les relevés de notes de l’année précédente et elle est complétée, le cas échéant, par un entretien.
    Si vous êtes sélectionné(e) par le référent pédagogique pour une mobilité, consultez le site de l’université partenaire de votre choix et suivez la procédure d’inscription à l’attention des étudiants Erasmus entrants (incoming students).
    ATTENTION AUX DATES LIMITES !
  4. Constitution du dossier Erasmus + remis par le SRI
  5. Cumul de bourse possible sous certaines conditions :

ATTENTION : en cas d’interruption de la mobilité, le remboursement des aides financières pourra être demandé.

La demande de bourse doit être faite avant le départ en mobilité.

Attention :
Prévoyez des ressources financières suffisantes :
En effet, le versement peut intervenir plusieurs mois après votre départ. Ce délai est dû au traitement administratif et financier de votre dossier.
Vous devez donc penser aux frais occasionnés par le voyage, le logement (loyer mais aussi caution), les transports urbains, l’alimentation mensuelle,
les achats de livres, les abonnements éventuels (électricité, eau…). Toutes ces dépenses sont très souvent sous-estimées ! N’oubliez pas non plus,
si nécessaire, de faire établir une carte bancaire internationale.

Les démarches administratives obligatoires à effectuer pour une mobilité Erasmus +

  1. Constituer un dossier de mobilité Erasmus +
  2. Après avoir été sélectionné(e) vous devrez effectuer une évaluation linguistique en ligne (si disponible dans la langue principale d’enseignement de votre mobilité) qui permettra à l’université de Toulon de vous apporter une aide linguistique adaptée, si nécessaire.
  3. Vous devrez procéder à votre inscription administrative et pédagogique à l’Université de Toulon avant votre départ. Pour cela, vous devrez vous munir de votre learning agreement (contrat d’études) signé.
  4. Pensez à prévenir votre secrétariat pédagogique que vous partez en mobilité.
  5. Vérifiez votre situation au titre des assurances : maladie, accident, responsabilité civile, rapatriement. CPAM (sécurité sociale) : http://www.ameli.fr/ + auprès de votre mutuelle complémentaire ou de votre banque.
    Une copie de votre carte européenne d’assurance maladie vous sera demandée.
  6. L’inscription consulaire :
  7. Pensez à vérifier la validité de votre carte d’identité ou de votre passeport.

Préparation linguistique avant le départ :

Le Centre des Ressources en Langues est ouvert à toutes les personnes qui souhaitent améliorer leurs compétences en langues étrangères, discuter avec des étudiants du monde entier, se réunir autour d’un film en version originale ou simplement pratiquer une langue étrangère entre étudiants.

Consultez

  

Échanges Hors Europe :

L’université dispose de partenariats d’échange permettant une mobilité de ses étudiants vers des destinations dans le monde entier. Vous pouvez choisir votre destination selon votre domaine d’études. Consultez la carte des accords d’échange.

Conditions

Avantages

Comment candidater ?

  1. Consulter la carte des accords
  2. Consulter le site internet de la ou les université(s) choisie(s).
    S’assurer de l’équivalence des programmes du partenaire en fonction du parcours dans lequel vous êtes inscrit(e). S’informer sur les prérequis, particularités d’admission et autres informations à destination des étudiants étrangers.
  3. Prendre contact avec le référent Relations Internationales RI de sa composante
  4. Attention, certaines universités ont une date unique de candidature et ne seront donc pas disponibles pendant la session 2 de candidature. Merci de vous rapprocher du SRI pour plus d’informations. Avant le 31 janvier pour une mobilité au S1 ou S1+S2, avant le 24 août pour une mobilité au S2 : candidater auprès du référent RI de sa composante qui fera une pré-sélection des étudiants. Il est recommandé d’émettre plusieurs vœux (3 maximum Hors Europe et Europe possibles). La pré-sélection porte sur le niveau académique des candidats, leurs connaissances linguistiques et leur motivation. Elle se fait sur dossier (un CV, une lettre de motivation, les relevés de notes de l’ensemble du cursus universitaire, les éventuelles certifications linguistiques et elle est complétée, le cas échéant, par un entretien.

Si vous êtes sélectionné(e) par votre référent RI pour une mobilité dans le cadre d’une convention, vous devez impérativement consulter le site de l’université partenaire de votre choix pour vous renseigner sur les démarches à réaliser ainsi que sur les services offerts aux étudiants (logement en résidence universitaire, vie étudiante, etc.).

Prévoyez des ressources financières suffisantes :
En effet, le versement peut intervenir plusieurs mois après votre départ. Ce délai est dû au traitement administratif et financier de votre dossier.
Vous devez donc penser aux frais occasionnés par le voyage : : le visa, le logement (loyer mais aussi caution), les transports urbains, l’alimentation mensuelle, les achats de livres, les abonnements éventuels (électricité, eau…). Toutes ces dépenses sont très souvent sous-estimées ! N’oubliez pas non plus, si nécessaire, de faire établir une carte bancaire internationale.

Les démarches administratives obligatoires à effectuer pour une mobilité.

  1. Constituer un dossier de mobilité Hors Europe
  2. Vous devrez procéder à votre inscription administrative et pédagogique à l’Université de Toulon avant votre départ.
    Pour cela, vous devrez vous munir de votre learning agreement (contrat d’études) signé.
  3. Pensez à prévenir votre secrétariat pédagogique que vous partez en mobilité.
  4. Vérifiez votre situation au titre des assurances : maladie, accident, responsabilité civile, rapatriement
    CPAM (sécurité sociale) : http://www.ameli.fr/ + auprès de votre mutuelle complémentaire ou de votre banque.
  5. L’inscription consulaire :
  6. Pensez à vérifier la validité de votre passeport.
    Les conditions d’entrée sur le territoire des pays hors Union européenne sont très variables. Un visa étudiant est en général nécessaire. Il faut donc impérativement consulter le site de l’ambassade en France du pays concerné afin de vous assurer que vous serez bien en règle au moment d’entrer sur le territoire du pays étranger. Les démarches sont parfois longues, ne vous y prenez donc pas au dernier moment ! Le SRI peut vous aider à identifier les démarches à réaliser.
  7. Certaines universités aux Etats-Unis et en Australie demandent un test linguistique (TOEFL). S’inscrire en ligne
  8. Ne réservez votre billet d’avion qu’après réception de la lettre d’admission de l’université d’accueil.
  9. Après réception de votre lettre d’admission de votre université d’accueil, vous devez faire le nécessaire pour l’obtention de votre visa. Vous devez prendre un rendez-vous à l’ambassade et vous déplacer à Paris. Le coût d’un visa est entre 230 et 400 euros.
  10. Vous devez partir avec votre lettre d’admission de votre université d’accueil. En effet, elle vous sera demandée dès votre arrivée sur le sol américain, australien et canadien.

Préparation linguistique avant le départ :

Le Centre des Ressources en Langues est ouvert à toutes les personnes qui souhaitent améliorer leurs compétences en langues étrangères, discuter avec des étudiants du monde entier, se réunir autour d’un film en version originale ou simplement pratiquer une langue étrangère entre étudiants.

  

BCI

Le BCI (Bureau de Coopération Interuniversitaire) est un programme québécois d’échanges d’étudiants qui permet de faciliter les échanges entre les universités françaises et québécoises.
En participant au BCI : lles étudiants demeurent inscrits à l’Université de Toulon et s’acquittent les droits de scolarité habituels de l’UTLN. Les frais de scolarités des partenaires sont exonérés.
La majorité des universités membres du programme BCI sont francophones.

Conditions

Avantages

Conditions d’éligibilité au programme d’échange BCI

Vous devez répondre aux conditions suivantes :

Comment candidater ?

  1. Consultez le site de la BCI afin de choisir une à deux universités par ordre de préférence et de présélectionner les cours que vous souhaitez suivre. Attention : la majorité des universités membres du BCI souhaitent être placées en premier choix, consulter le SRI pour plus d’informations.
  2. Candidater auprès du référent RI sa composante qui fera une pré-sélection des étudiant(e)s. Le référent RI devra approuver les programmes des cours que vous projetez de suivre dans les établissements d’accueil présélectionnés.
  3. Complétez impérativement le formulaire de candidature BCI dès que le SRI vous transmettra le code et les instructions correspondantes.
    Attention : vous pouvez émettre jusqu’à trois vœux de destination (BCI, Erasmus+, Europe/hors Europe confondus). Il est donc recommandé de commencer à réfléchir à votre projet d’études et à préparer votre dossier dès le mois de novembre.
  4. Le dossier complet est à transmettre par email au SRI qui se charge de l’envoi au partenaire.

Si votre candidature est retenue par une université québécoise :

Consultez

  

Autres

D’autres possibilités de mobilité internationale existent :

Partir en «  free mover   » (candidat libre)

L’option « FreeMover » s’adresse aux étudiant(e)s qui souhaitent absolument suivre des cours dans une université non partenaire.
Cela implique que l’étudiant(e) peut choisir n’importe quelle université étrangère
Votre mobilité sera validée grâce au système de transfert de crédits ECTS.

Conditions

Aides financières

Partir en césure à l’international

Il est possible de partir étudier à l’international dans le cadre d’une césure.
Pour se renseigner sur la césure, consulter notre site .

Tout comme l’option « FreeMover », cela implique que l’étudiant(e) peut choisir n’importe quelle université ou école étrangère. L’avantage de la césure est que l’étudiant(e) peut choisir un parcours différent de son parcours actuel ou bien un parcours diplômant à l’étranger, qui permettra d’obtenir les deux diplômes (celui de l’université étrangère et celui de l’UTLN).

Il existe également d’autres types de séjour dans le cadre d’une césure à l’international (stages, pratique de la langue, séjour linguistique, volontariat, création d’entreprise…). Prenez contact avec le SRI afin de préparer votre projet : sri univ-tln.fr

Réseau Espaces Volontaires : Pour s’engager à l’international, de façon volontaire et solidaire, le réseau des Espaces Volontaires et la Coordination des Accords de la Mobilité Internationale (C.A.M.I) dispensent toutes les informations pratiques.

Conditions

Aides financières

Les programmes d’assistanat de français à l’étranger

Divers programmes vous permettent d’être assistant de français à l’étranger :



Université de Toulon - https://www.univ-tln.fr/Etudes-a-l-etranger.html - comweb@univ-tln.fr