Logo SeaTech

Agnieszka Kopia, l’ingénierie des matériaux entre Cracovie et Toulon



Agnieszka Kopia a réalisé sa thèse entre l’Université de Toulon et Cracovie. Aujourd’hui Maître de Conférences en Pologne, elle travaille régulièrement avec le laboratoire IM2NP, où elle vient chaque année. Retour sur près de vingt ans de collaboration.

Agnieszka Kopia est Maître de Conférences à l’AGH (École des Mines et de la Métallurgie) à Cracovie, en Pologne. Elle enseigne l’ingénierie des matériaux à la Faculté d’ingénierie des métaux et d’informatique industrielle, dont elle est aussi vice-doyenne. À ce titre, elle est en charge des relations avec les entreprises et de la coopération internationale. Cette année, elle a travaillé au renouvellement d’un accord d’échange Erasmus + entre l’Université de Toulon et son établissement, fruit d’une longue collaboration.

En effet, Agnieszka Kopia est une habituée de l’UTLN. Plus particulièrement de l’Institut Matériaux Microélectronique Nanosciences de Provence (IM2NP), qu’elle fréquente depuis 1996. À l’époque, elle débute sa thèse sur les matériaux supraconducteurs, codirigée par Jan Kusiński, Professeur à l’AGH, et par Jean-Raymond Gavarri, Professeur à l’UTLN et membre de l’IM2NP. « Au cours de cette période, je venais régulièrement à Toulon, pendant 2 ou 3 mois chaque année. À l’époque, les appareils dont disposaient les laboratoires français étaient bien meilleurs qu’en Pologne. Aujourd’hui, les choses ont changé, notamment grâce aux financements de l’Union Européenne », se souvient Agnieszka Kopia, qui a passé sa soutenance en 2000 à Cracovie, en ingénierie des matériaux, et à Toulon, en chimie.

Coopérations nombreuses

Depuis, ses travaux de recherche ont mené la vice-doyenne à collaborer avec d’autres membres de l’IM2NP comme Christine Leroux, Véronique Madigou, Majid Arab ou Sylvie Villain. Elle a entre autres participé à trois projets sur les matériaux capteurs de gaz, financés par les gouvernements français et polonais dans le cadre du programme scientifique d’échange « Polonium ». Elle a aussi codirigé des thèses et établi des partenariats avec des entreprises aux côtés de Jean-Raymond Gavarri, et travaille aujourd’hui sur deux nouveaux projets de coopération avec l’IM2NP dont l’un impliquera également l’Université Ibn Zohr d’Agadir (Maroc).

De passage à Toulon en juillet pour un séjour d’un mois, Agnieszka Kopia reconnaît qu’elle apprécie le calme de l’été et de l’étranger pour se consacrer à ses recherches, loin de ses étudiants. L’occasion aussi pour elle de profiter des activités estivales de la région, dans une ville qui selon elle « a beaucoup changé en vingt ans ».



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Agnieszka-Kopia-l-ingenierie-des-materiaux-entre-Cracovie-et-Toulon.html - comweb@univ-tln.fr