Logo SeaTech

Une approche : le délitement des stocks de masques, comme la conséquence d’un système déconnecté de la réalité



Catherine HO VAN TRUC
Doctorante au Laboratoire CERC - Faculté de droit de l’Université de Toulon

Temps de lecture : 20 minutes

Une approche : le délitement des stocks de masques, comme la conséquence d’un système déconnecté de la réalité

Les évènements actuels sur la gestion de la pandémie due au COVID 19, a mis en exergue les caractéristiques d’un système administratif déconnecté des réalités, mais aussi le peu de place accordé aux dispositifs médicaux qui sont pourtant essentiel à l’acte médical.

Après avoir reconstitué les faits, d’une manière non exhaustive car l’information n’est pas transparente à ce sujet,

Après avoir étudié les principales caractéristiques du droit des dispositifs médicaux européen et national, de l’organisation du système de santé en France, de son financement et de ses objectifs,

Après l’étude des différents plans mis en place pour faire face aux crises sanitaires,

Il est possible de reconstituer un processus qui donne un éclairage sur des failles structurelles du système de soins, et qui ont permises la réalisation de « l’inimaginable », en la rupture de stocks des masques de protection face à la pandémie.

La recherche des responsabilités ne sera pas aisée dans ce paradigme complexe de l’organisation du système de santé en France, du fait de leur dilution. En effet, chaque acteur est dépendant d’un autre, dépendance structurelle établie par les politiques depuis des décennies. Peut-être en fin de compte pour se déresponsabiliser en cas de problème ?

Il en ressort un fait : C’est l’oubli pur et simple de l’importance de produits tellement courants dans la pratique médicale.

C’est un manque de bon sens que la complexité des structures a couvert, au point de na plus le voir.

Lire la publication intégrale



Université de Toulon - https://www.univ-tln.fr/Une-approche-le-delitement-des-stocks-de-masques-comme-la-consequence.html - comweb@univ-tln.fr