Alessandra Rouseau : Du rond à l’ovale

Championne de France universitaire de rugby Ovale U1, Alessandra Rousseau est la capitaine de l’équipe. Retour sur le parcours de cette jeune femme pour qui la vie rime avec sport.

Quand elle évoque ses expériences sportives, Alessandra Rousseau a l’enthousiasme communicatif. Étudiante en 2e année de DUT au département Techniques de commercialisation de l’IUT, elle ne peut concevoir une seule journée sans sport : « Lorsque je n’en fais pas, je m’ennuie. J’ai toujours ressenti ce besoin », confesse la jeune femme.

Capitaine de l’équipe universitaire et joueuse au Rugby Club Valettois Revestois (RCVR), club du Top 82, Alessandra a plus d’une corde à son arc. Fille de plongeurs professionnels, elle commence le sport-étude par la natation puis la natation synchronisée, « l’un des sports les plus difficiles en termes de discipline physique ». Elle se lance ensuite dans le handball, toujours à un haut niveau : elle intègre le centre de formation du Toulon Saint Cyr Var Handball en 2011, puis rejoint le Handball Gardéen en 2012, qu’elle quitte pour le ballon ovale en décembre 2013.

Passionnée de rugby, qu’elle a pratiqué au lycée à l’UNSS, elle a contacté Christine Gassiole, son entraîneuse de l’époque, pour constituer une équipe universitaire à ses côtés.

« La plupart des joueuses sont des amies que je connais depuis que j’ai 12 ans, toutes des handballeuses ! »


Car selon la jeune femme, il existe beaucoup de similitudes entre les deux sports.

« Tous les bons handballeurs devraient faire du rugby ! »

Si Alessandra dit préférer « faire des sacrifices » pour se consacrer à sa passion, elle regrette toutefois de n’avoir pu assister à la finale du RCT contre Castres au Stade de France le 31 mai dernier. « Mon copain avait pris des billets, mais j’étais à Tours avec l’équipe de France universitaire pour jouer contre l’Australie. » Elle a donc dû se contenter du petit écran, dans sa chambre d’hôtel…

Ses projets pour les semaines à venir ? Passer son diplôme pour être monitrice de plongée et être sélectionnée pour les championnats de monde universitaires au Brésil. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

1 Effectifs réduits à 8 joueuses, sur demi-terrain. L’équipe ne peut pas comprendre plus de 2 licenciées à la Fédération Française de Rugby.
2 Équivalent du Top 14 pour les femmes