L’UTLN suscite des vocations scientifiques chez les lycéens

Inscrits aux Cordées de la réussite, huit élèves du lycée Beaussier travaillent sur un projet de sensibilisation des plagistes aux dangers de la cigarette. Ils sont encadrés par des enseignants-chercheurs de l’Université de Toulon

Ils ne sont pas encore majeurs mais arpentent déjà régulièrement les couloirs du laboratoire PROTEE de l’Université de Toulon (UTLN), revêtent la blouse blanche de chercheur et procèdent à des manipulations aux côtés d’enseignants et doctorants de l’Université. Huit élèves de première S du lycée Beaussier (La Seyne-sur-Mer) participent cette année aux Drisses de la Réussite, un programme annuel d’accompagnement de jeunes issus de quartiers défavorisés les encourageant à embrasser des carrières scientifiques.

Pour cette 7e édition, les lycéens travaillent sur un projet baptisé « Clap ta clope » sensibilisation des plagistes à l’utilisation de cendriers. Du déjà vu ? Peut-être mais plutôt que faire appel aux bons sentiments, ces élèves préfèrent les méthodes scientifiques. À commencer par la campagne de terrain :

« Nous avons ramassé des mégots sur la plage des Sablettes. En une heure, nous en avons trouver 92 alors que la plage avait été nettoyée quelques jours avant, s’étonnent-ils encore. Actuellement, nous analysons en laboratoire les concentrations en polluants - dont certains sont cancérigènes : l’arsenic, le mercure et les hydrocarbures aromatiques polycycliques tels que le benzo(a)pyrène, le fluorène, l’anthracène ou le phénanthrène - contenues dans ces échantillons et les comparons aux concentrations en polluants contenues dans des mégots fraîchement fumés ».

Résultat : les mégots provenant de la plage contiennent moins de molécules.

« Ce qui signifie que les polluants ont été relargués sur la plage et dans l’eau dans laquelle nous nous baignons, où les poissons que nous mangeons vivent », en déduisent-ils.

Si des analyses doivent encore être poussées et croisées avec des études similaires, les lycéens comptent s’appuyer sur ces premiers résultats pour aborder le public cet été. Avec la collaboration des sapeurs-pompiers, de la mairie et d’associations de La Seyne, ils arpenteront les plages pour montrer des posters de ces résultats scientifiques et distribuer des cendriers afin de dissuader les fumeurs de jeter leurs mégots à terre. Ce projet sera également présenté aux Olympiades de la chimie et au concours Faites de la Science.

Cordées de la Réussite

Labellisées en 2010, les Drisses de la réussite font partie du programme des Cordées de la Réussite, développé par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) et soutenu par le Rectorat de Nice. Il a pour objectif de lever les barrières, notamment psychologiques et culturelles, qui pourraient empêcher une poursuite d’étude dans l’enseignement supérieur.

Chaque année, Karyne Mouren, professeur de physique-chimie au lycée Beaussier, sélectionne des élèves afin de porter un projet qu’ils réaliseront au cours de l’année, sur leur temps libre. Ce projet est suivi au sein de l’UTLN par Stéphane Mounier, enseignant-chercheur au laboratoire PROTEE et plusieurs doctorants qui encadrent, animent et réalisent des manipulations avec les lycéens. Ces derniers participent également à des journées de vulgarisation auprès de collégiens en zone défavorisée.
L’Université de Toulon développe un second programme de Cordée de la Réussite, Les Mines de la Réussite.