L’école d’ingénieurs Seatech renforce ses liens avec l’industrie

Mercredi 24 février, l’école d’ingénieurs SeaTech a signé une convention avec les groupes CNIM et DCNS afin de renforcer leurs liens. Un partenariat fort qui a déjà obtenu des résultats industriels.

Depuis sa création, l’école d’ingénieurs SeaTech de l’Université de Toulon multiplie les interactions avec les groupes DCNS (leader mondial du naval de défense) et CNIM (équipementier et ensemblier industriel de dimension internationale) par l’intervention d’experts dans la pédagogie de l’école, la réalisation de stages, la conduite de projets de recherche ou encore la réalisation de prestations.

Chaque année une classe entière de SeaTech collabore avec une équipe du CNIM pour proposer des solutions innovantes à une problématique industrielle. Répartis en petits groupes, les étudiants ont cinq mois pour réfléchir, concevoir et prototyper une réponse concrète qu’ils présenteront en soutenance finale à un jury composé d’enseignants et membres du groupe. Certaines idées issues de cette collaboration ont notamment permis à CNIM systèmes industriels d’enrichir leur réponse à l’appel d’offre portant sur le système d’inspection de la chambre d’expérience du réacteur nucléaire ITER, à Cadarache. Cette semaine, les étudiants ont présenté des solutions pour moderniser un « produit » phare du groupe CNIM : le pont flottant motorisé de déploiement et récupération des troupes.

Mercredi dernier, SeaTech, DCNS et CNIM ont renforcé leurs liens par la signature d’une convention de partenariat dans les domaines de la formation, du recrutement, de la coopération scientifique et technologique, d’essais et de la recherche.