Laurène Catani, capitaine de l’équipe de handball de l’UTLN

Laurène Catani est capitaine de l’équipe de handball de l’UTLN, triple championne de France universitaire. Avant de partir représenter la France à Rotterdam en juillet aux championnats d’Europe universitaires avec ses coéquipières, elle revient sur son parcours de sportive de haut niveau.

Étudiante en 3e année de licence STAPS Entraînement sportif, Laurène Catani pratique le handball depuis qu’elle a 9 ans. Après avoir fait partie du centre de formation du Toulon Saint-Cyr Var Handball (TSCVHB), elle a signé en juillet 2013 un contrat professionnel de deux ans avec le club de D1. Reconnue sportive de haut niveau, elle concilie études et parcours sportif :

« Il faut réussir à faire la balance entre les deux. Les aspects psychologiques entrent en jeu, mais aussi l’investissement physique, qui est conséquent », explique la jeune femme qui s’entraîne plus de 15 heures par semaine.

« Nous ne jouons pas en dilettante »

Depuis son arrivée à l’Université de Toulon, Laurène Catani fait partie de l’équipe de handball de l’Association Sportive de l’UTLN. Triples championnes de France, les filles entraînées par Michel Langevin et Davy Duhamel ont aussi participé aux championnats d’Europe universitaires l’an passé à Katowice (Pologne), où elles ont terminé 4es.

« L’ambiance au sein de l’équipe est vraiment agréable. On se connaît toutes, puisque certaines filles sont mes coéquipières au TSCVHB et d’autres jouent au Handball Gardéen. »


Laurène Catani reconnaît d’ailleurs que, si la pression est moindre qu’en championnat classique, l’engagement est tout aussi important :

« Nous ne participons pas en dilettante. Et ce n’est pas parce que nous jouons en haut niveau par ailleurs que les coachs n’ont pas besoin d’intervenir ! »

Poursuite d’études

Dans le cadre de sa formation, la jeune femme réalise son stage au sein de l’équipe de handball universitaire. En vue des championnats d’Europe universitaires qui auront lieu à Rotterdam, du 22 au 30 juillet 2014, elle est en charge de la gestion des équipements, des déplacements, des aspects technico-tactiques, de la remobilisation physique des joueuses et de l’animation de la page Facebook.
Grâce aux aménagements d’études que permet le statut de SHN, Laurène Catani passera sa soutenance en septembre. Elle souhaite poursuivre en master dans le management des organisations sportives :

« C’est important, car en sport, on ne sait jamais de quoi l’avenir est fait. »