Soutenance de thèse de Ghislain GASSIER - Laboratoire IM2NP

Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que
Monsieur Ghislain GASSIER,
Doctorant au laboratoire IM2NP, rattaché à l’école doctorale 548 « Mer et Sciences », sous la direction de Monsieur Claude JAUFFRET, Professeur des Universités, Directeur de thèse, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat Automatique, signal, productique, robotique, sur le thème suivant :

Contributions au Radar Passif sur Signaux d’Opportunité de Type Télévision Numérique Terrestre

Le mardi 9 février 2016 à 09h30,

à l’Université de Toulon, Campus de la Garde, bâtiment K, amphi 020

devant un jury composé de :

  • M. Salah Bourennane Rapporteur, Professeur, École Centrale de Marseille
  • M. Bruno Torrésani Rapporteur, Professeur, Aix Marseille Université
  • M. Jacques Aben Examinateur, Professeur, Université de Montpellier
  • M. Jean Barrère Co-encadrant, Ingénieur de Recherche, Université de Toulon
  • Mme Françoise Briolle Co-enbadrnta, Maître de Conférences, Aix Marseille Université
  • M. Gilles Chabriel Co-encadrant, Maître de Conférences, Université de Toulon
  • M. Claude Jauffret Directeur de thèse, Professeur, Université de Toulon

Résumé :

Contexte :

L’étude traite de la détection de cibles mobiles dans un contexte de radar passif bistatique utilisant les émetteurs de télévision numérique TNT (DVB-T) comme émetteurs d’opportunité. Outre leur présence généralisée sur le territoire, l’intérêt de ces émissions réside dans leur relative largeur de bande permettant une bonne précision d’estimation. Le principal inconvénient de ce type d’approche réside dans l’éblouissement par le signal en trajet direct, des échos de très faible intensité des cibles d’intérêt. La détection est faite traditionnellement par l’utilisation de la fonction d’ambiguïté entre le signal reçu et un signal de référence. L’éblouissement se traduit dans la fonction d’ambiguïté par la présence d’un socle aléatoire (assimilé à un fouillis ou clutter) d’un niveau tel qu’il masque les pics de détection des cibles d’intérêt.

Le rapport de thèse suit le plan suivant :

Après un rappel du principe du radar bistatique et de la norme OFDM utilisée par les signaux TNT, une première étude donne une construction originale du signal de référence dans le cas multi-capteurs : le signal de référence est construit par un traitement d’antenne de type CAPON où le balayage des paramètres optimaux est remplacé par la connaissance de signaux pilotes inséré dans les symboles OFDM.

Ensuite le rapport se focalise sur l’estimation d’un filtre de canal multitrajet à partir de la connaissance de la modulation OFDM utilisée. Ce filtre, d’abord étudié comme réjecteur de fouillis original avant détection par la fonction d’ambiguïté, donne des résultats semblables aux méthodes classiques de réjection de fouillis standard. Étendu à toutes les fréquences Doppler, son module au carré est utilisé comme un nouveau détecteur présentant un très faible niveau de clutter, surpassant ainsi la fonction d’ambiguïté. Une interprétation en terme de traitement d’antennes du nouveau détecteur ouvre la voie à des variantes haute-résolution de celui-ci.

La validité du nouveau détecteur est illustrée par des résultats sur données réelles.