Unité de recherche Impact de l’activité physique sur la santé IAPS - N°201723207F)

Le laboratoire IAPS est une unité de recherche translationnelle qui s’intéresse aux interactions entre l’activité physique et la santé, tant en prévention primaire, secondaire que tertiaire chez les jeunes populations (0-21 ans).

Les enseignants chercheurs des différentes disciplines de l’Université (Staps, IUT Génie Biologique, IUT MMI….) et les médecins des structures hospitalières mobilisent des compétences et des ressources complémentaires, permettant d’étudier les interactions entre l’exercice musculaire et les différentes fonctions de l’organisme chez les sportifs, et chez des patients atteints d’affections chroniques et de pathologies motrices.

Direction du laboratoire

  • Directrice : Pascale Duché, Pr - UTLN
  • Directrice adjointe : Olivier Gavarry, MCF - UTLN

Composition du laboratoire

Le laboratoire est composé de 21 membres en rattachement principal dont 11 EC UTLN, 7 Médecins (établissements toulonnais), 3 membres extérieurs, 7 doctorants, 2 ASI (50%).

Thématiques de recherche / équipes

L’Activité Physique est reconnue pour ses effets bénéfiques pour la prévention des maladies chroniques, pour la préservation et l’amélioration de l’état de santé des pratiquants et des patients. Chez l’enfant et l’adolescent, l’activité physique favorise le développement harmonieux des systèmes neuro-moteurs et des fonctions physiologiques et métaboliques. Afin de mieux appréhender la qualité de l’activité physique à pratiquer, les recherches développées ont pour objectif de comprendre comment l’activité physique améliore l’état de santé et inversement comment l’état de santé des enfants conditionne les réponses à l’activité physique.

L’objectif de l’UR est de développer des travaux de recherche expérimentaux et cliniques afin de comprendre les mécanismes expliquant cette interaction permettant à l’enfant d’avoir un développement harmonieux, qu’il soit sportif de haut-niveau, actif ou atteint de pathologie chronique. Les travaux de l’unité portent sur la compréhension des mécanismes qui permettent aux jeunes populations de répondre à la contrainte de l’activité physique et de s’y adapter d’un point de vue neuromusculaire, métabolique et mécanique.

Exemples de recherche :

  • Étude de l’effet de la fatigue sur les performances neuromusculaires et physiologiques
  • Compréhension des interactions entre la croissance, la maturation et la pratique du sport de haut niveau chez les jeunes
  • Étude des effets des interventions co-construites en activité physique pour réduire la sédentarité des enfants
  • Analyse de l’effet des pathologies pédiatriques sur les réponses à l’exercice physique

Soutien scientifique aux formations de masters de l’Université de Toulon