Logo SeaTech

Institut méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC)



Créé à partir de mars 2017 sur la base du nouveau contrat des établissements de Toulon (UTLN) et de l’AMU reliés par une Association d’établissements, l’IMSIC est constitué par le rapprochement de deux équipes d’accueil en information et communication situées respectivement sur le site d’Aix Marseille Université (AMU) et de l’Université de Toulon (UTLN). L’IMSIC est une équipe en co-tutelle des deux établissements avec tutelle principale de l’UTLN.

Direction du laboratoire

(à titre provisoire en attente des élections définitives)

Composition du laboratoire

Le laboratoire IMSIC comprend 45 membres titulaires et 60 doctorants sur les deux sites (22 membres titulaires et 24 doctorants sur le site de l’UTLN).

Thématiques de recherche / équipes

Le projet scientifique de l’IMSIC s’appuie sur les thématiques des quatre axes de recherche et sur une démarche de collaboration inscrite dans l’espace méditerranéen à partir d’une orientation fédératrice autour des mutations, actions et innovations en information et communication.
L’Institut est né d’une expérience riche de coopérations - événements, colloques, journées d’études, publications- entre les deux équipes en sciences de l’information et de la communication des deux établissements universitaires de Toulon et d’Aix-Marseille.

Les chercheurs apportent une réflexion originale et spécifique (à l’échelle des laboratoires SIC en France) articulée au cadre de recherche de la communication engageante et instituante. Ces travaux explorent de manière inédite les relations entre communication, action et dynamiques instituantes, en situation dans les domaines de la santé publique, de la prévention, de l’environnement et du DD, de l’éducation, de la culture, de la citoyenneté, des relations de gouvernance et de travail. Ils apportent une contribution théorique et empirique aux questions de l’engagement et de l’enrôlement dans des cours d’action, des publics, des décideurs, des parties prenantes et des acteurs professionnels et sociaux. L’IMSIC déploie également ses travaux, dans le cadre de la disruption numérique en cours : agencements, dispositifs numériques, nouvelles écritures, objets nomades, interfaces etc. Sont étudiés également : les transformations des processus d’apprentissage, de transmission, les modes de production liés à la circulation des connaissances, ainsi que l’étude critique de « l’hégémonie du réseau » et des évolutions profondes des organisations modifiées par les dispositifs numériques et la communication digitale. Le domaine de la cognition distribuée (et des pratiques qui l’accompagnent) et des intelligences collectives occupent une place croissante dans l’étude des secteurs industriels, des services, ainsi que vers le domaine des arts et la culture, de l’« entertainment ».

Ainsi, les synergies entre les deux sites se développent sur la base de l’étude des mutations socioculturelles instituées ou émergentes et des recherches développées autour des formes « d’expérience » impliquant des dispositifs numériques et informationnels. L’IMSIC apporte une contribution à l’approfondissement d’approches méthodologiques hybrides, contingentes, contextualisées et originales.

Quatre grands programmes de recherche structurent le projet scientifique :
En 2017, ces programmes ont été ainsi définis :

Soutien scientifique aux formations de master de l’UFR Ingémédia (UTLN)

Soutien scientifique aux formations de master de l’EJCAM (AMU)

Appartenance à des Réseaux / partenariats

Au niveau international, une dynamique de coopération scientifique structurée sur un ensemble de partenariats et de programmes de recherche avec les pays du bassin euro-méditerranéen relaie une démarche d’internationalisation des orientations de recherche en établissant également des liens avec les Master de L’UFR Ingemedia et de l’EJCAM à Aix-Marseille. À ce titre, des chercheurs d’IMSIC sont membres de groupements de recherche internationaux du CNRS ou des réseaux des MSH : « Communication et recomposition des liens sociaux à l’heure des TIC », GDRI COMMED, GIS2IF (groupement d’intérêt scientifique autour de l’industrialisation de la formation).

Sur la base de coopération en termes de formation avec le Liban, le Québec, la Tunisie, le Brésil, le Vietnam, le Mexique,… L’IMSIC a développé des relations scientifiques avec les différentes universités (Antonine à Beyrouth, UQAT à Rouyn-Noranda, l’ISIM à Sfax). Le partenariat avec l’UQAT a permis à Ingemedia-IMSIC de devenir membre du réseau RUN (réseau d’universités multi médias) et acteur impliqué de l’organisation de journées scientifiques lors d’une rencontre annuelle qui a déjà produit des publications traduites en chinois et en portugais. La collaboration avec le Liban a conduit à la mise en place d’une équipe de recherche propre à l’Université d’Antonine (recherches autour de l’identité et de l’image prenant en compte les nouveaux médias et l’analyse des mouvements diasporiques) avec le label IMSIC et la gestion partagée d’une revue existante « Pertinences » reformatée en revue internationale des sciences de l’information et de la communication ouverte sur les autres disciplines et traduite en anglais et en arabe.

L’IMSIC est partenaire actif de deux réseaux situés en PACA. D’une part, TiceMed, cette association Internationale a pour objet social de développer la réflexion sur les usages des technologies de l’information et de la communication (Tic) dans l’enseignement au sein et autour des établissements de l’aire méditerranéenne et latine ainsi que toutes opérations ou actions non lucratives se rapportant directement à cet objet (colloques organisées à Toulon, Marseille, Marrakech). D’autre part, le Réseau Transméditerranéen de Recherche en Communication (RTRC) qui poursuit, depuis sa création, la démarche entreprise sous la direction de Lucienne Cornu (ex directrice de l’EJCAM, AMU) fondée sur le projet d’instaurer un réseau de relations pour capitaliser la diversité des savoirs dans les domaines du Journalisme et de la Communication en Méditerranée (organisation de colloques à Porto, Chypre, Toulon, Marseille en 2016 avec l’appui des équipes à Toulon et à Marseille). Des programmes sont en cours pour une analyse de « 25 ans d’Internet au SUD » (financement AUF), l’étude des populations déplacées au Liban (soutenu par le CNRS au Liban), Captiles avec le Parc national de Port-Cros. De nombreux membres d’IMSIC sont vices présidents et responsables de projets au sein de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC), de l’AIERI (société anglo-saxonne des recherches en communication), d’autres sont membres du CNU de la 71ème section.



Université de Toulon - http://www.univ-tln.fr/Institut-mediterraneen-des-Sciences-de-l-Information-et-de-la.html - comweb@univ-tln.fr