Antoine Hoang, entre deux cour(t)s

Champion de France élite universitaire de tennis en individuel et en double, Antoine Hoang met sa pratique du sport à l’université au service de ses ambitions en club, tout en représentant brillamment l’UTLN.

Le tennis, Antoine Hoang est tombé dedans quand il était petit. À trois ans, il joue ses premières balles sur les courts. À sept ans, ses parents l’inscrivent au Tennis Club du Littoral (Toulon), qu’il n’a pas quitté depuis. Classé -15 en France (parmi les 150 meilleurs joueurs français) et 900e au classement mondial ATP (Association of Tennis Professionnals), il est reconnu Sportif de Haut Niveau (SHN), inscrit sur la liste de haut niveau du ministère des Sports.

À 18 ans, Antoine Hoang est étudiant en 2e année de licence de STAPS, parcours « Entraînement sportif ». Très jeune, il a dû apprendre à concilier sport et études.

« Depuis la classe de 5e jusqu’au baccalauréat, j’ai suivi ma scolarité par le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) »


, explique le jeune tennisman, qui s’entraîne à raison de deux fois par jour.

Habitué à travailler en autonomie, il applique encore cette méthode d’apprentissage aujourd’hui :

« Je suis souvent absent, car le tennis est un sport où il y a beaucoup de matchs et de tournois, toute l’année, constate Antoine Hoang. Mon statut de SHN me permet de m’absenter plus facilement. Je sollicite ensuite les cours auprès de mes amis ou mes professeurs. »

Représenter l’université

Dans les compétitions universitaires, Antoine Hoang retrouve la plupart de ses adversaires en club : « Le niveau est similaire à celui des tournois classiques ». Coaché par Michel Langevin, enseignant à l’UFR STAPS, il voit sa participation comme un « bon entraînement », mais ne néglige pour autant pas l’enjeu :

« Je mets beaucoup de moi-même pour représenter l’université », poursuit-il.

Désireux de progresser au classement mondial ATP, le tennisman a été sélectionné en équipe de France universitaire, comme l’an passé. En 2013, il a participé aux Universiades d’été à Kazan, en Russie, et au Master U à Aix-en-Provence, où il a fini 4e. Cette année, il espère être retenu pour participer à l’édition 2014 qui se déroulera à Rennes.

« Les sélectionneurs universitaires regardent à la fois les résultats sportifs à l’université, mais aussi en club ».


Pas de vacances donc pour le Toulonnais, qui participera tout l’été à des tournois ATP en France et à l’étranger.