Les expérimentations de l’Université de Toulon à la CEPHISMER

Le laboratoire de conception de systèmes mécaniques et robotiques (COSMER) de l’Université de Toulon a réalisé durant deux semaines une série d’expérimentation sur le site de la CEPHISMER. En effet, les équipements mis à leur disposition ont permis de mieux appréhender les pistes de complémentarité entre les robots sous-marins et le plongeur.

Avec ce partenariat, la piscine de la section « Intervention Engin » (SIE) et des plongeurs de la CEPHISMER ont été mis à disposition des doctorants et chercheurs du laboratoire COSMER de l’Université de Toulon. Habituellement destinée aux essais des robots d’intervention de la Marine nationale, la piscine de la SIE est devenue un lieu d’échange autour des intérêts communs du domaine opérationnel et de la recherche.

Les travaux étaient concentrés sur le développement, le paramétrage de moyens de captures 3D et sur l’amélioration de la perception des mouvements du plongeur par le robot. L’objectif étant la gestion du positionnement et de la conduite automatique du robot comme partenaire du plongeur.

Outre l’avancée dans les travaux de recherche qu’a permis ce partenariat, l’échange qu’il a suscité était source de réflexions importantes quant à l’utilisation de la robotique sous-marine. Les possibilités offertes sont nombreuses tant du point de vue opérationnel (robot « mule » pour l’emport de matériel, expertise avant plongée, intervention sur engins explosifs…) que du point de vue de la sécurité en plongée (aide au DP, suivi des plongeurs).

Christophe Viel (sur la photo n°4), chargé de recherche CNRS au Lab-STICC, ENSTA Bretagne, est venu collaborer sur ces expérimentations.