Master Sciences de la Mer : une semaine d’immersion à l’IFREMER

Pour mieux appréhender les enjeux du développement durable des zones côtières, les étudiants du Master SDM utilisent le matériel de pointe du laboratoire MIO et de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer pour réaliser des prélèvements et des analyses au large de Toulon.

Tous les ans, par petits groupes mixtes, les étudiants du Master Sciences de la Mer de l’Université de Toulon effectuent des sorties en mer à bord d’un navire de la flotte océanographique française, dont l’Europe, un navire de 30 mètres dédié à la recherche halieutique et aux activités côtières océanographiques. Les chercheurs y réalisent des missions d’observation à long terme, s’en servent de support logistique pour les prélèvements et la mise en œuvre instrumentale de projets scientifiques ; et pour procéder à des essais technologiques de matériels scientifiques pour l’observation in situ ou la collecte d’échantillons.

Les chimistes et biologistes de la formation prélèvent des échantillons d’eau de mer tandis que les physiciens réalisent des mesures in situ à l’aide d’équipements de pointe qu’ils n’ont pas la possibilité de manipuler au sein de l’Université. Ces prélèvements sont ensuite analysés dans les laboratoires de l’IFREMER (hors période covid) et dans les locaux du MIO sur le campus de La Garde.

« L’objectif de cette semaine est également de les amener à réfléchir sur une problématique durant plusieurs jours. Jusque-là, ils avaient surtout mené ce travail à l’occasion de travaux pratiques de 4 heures. Là, ils doivent préparer un plan de campagne et gérer les analyses à faire pour répondre à des questions scientifiques que nous leur avons posées, expliquent Véronique Lenoble et Yann Ourmières, enseignants à l’UFR Sciences et Techniques et chercheurs à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO) de l’UTLN. Nous voulons qu’ils produisent un rapport de campagne plus abouti que ce qu’ils ont l’habitude de faire en travaux pratiques, où ils doivent utiliser les connaissances théoriques acquises durant l’année en plus des questions scientifiques de la semaine. »

Le Master Sciences de la Mer de l’Université de Toulon forme des cadres disposant d’un solide bagage scientifique et technologique pour la compréhension, la mesure et la surveillance de l’environnement marin et d’une connaissance approfondie des enjeux du développement durable des zones côtières.

Il propose trois parcours types, centrés chacun sur une discipline (Biologie, Chimie, Physique), mais partageant des compétences transversales et un socle scientifique pluridisciplinaire. Ce tronc commun touche tant aux fondements des sciences de la mer qu’aux sciences sociales (droit, économie), à la maîtrise d’une langue étrangère, au travail collaboratif et à la préparation à l’insertion professionnelle.

Immergés dans le quotidien des chercheurs de l’Université de Toulon, les étudiants du Master SDM se retrouvent à la fois confrontés aux exigences du métier mais également aux contraintes de leurs camarades qui suivent une autre spécialisation. Une manière de mieux appréhender le travail d’équipe qui sera attendu d’eux durant leur carrière professionnelle.