Une mission scientifique franco-italienne s’expose sur le campus de La Garde

Jusqu’à fin janvier, le laboratoire MIO expose dans le hall du bâtiment R une série de photos sur le projet Interreg Marittimo SPlasH ! autour des micro-plastiques mené notamment dans la rade de Toulon.

Le projet Interreg Marittimo SPlasH ! (Stop alle Plastiche in H2O), géré à l’Université de Toulon par le pôle MEDD, avait pour objectif d’analyser la présence, l’origine et la dynamique des microplastiques dans les ports de la mer Tyrrhénienne (Gênes, Olbia, Toulon) ainsi que de déterminer leur rôle potentiel comme vecteur de contaminants au niveau des zones côtières.

Les données récoltées par les laboratoires MIO et MAPIEM de l’UTLN et leurs partenaires fourniront à la communauté internationale des éléments pour mieux comprendre le lien entre géographie et quantité/nature des micro-plastiques ainsi que le risque associé à leur présence.

L’exposition dans le hall du bâtiment R retrace les trois années du projet à travers une série de photos montrant les visages de ces femmes et de ces hommes, scientifiques des équipes italiennes et françaises engagés dans la lutte contre la pollution marine, leurs sorties en mer et leurs instruments de mesure, des prélèvements… L’état de la planète.
D’autres photos montrent les déversoirs de plastiques que des missions internationales ont identifiés.
L’exposition partira en février/mars sur le campus de Marseille-Luminy, dans les locaux du laboratoire MIO.

Pour poursuivre les travaux, un deuxième projet Interreg Marittimo, SPLASH !&Co a été déposé par les même partenaires, s’appuyant sur ces premières données. Le résultat des sélections est attendu en milieu d’année.